Hebergeur d'image
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermoni
Gardien
avatar

Personnages :
Hermoni
Lucif
Anh'Sindor
Personnages secondaires :
Cats'Tays
Messages : 14740

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   Jeu 11 Juin - 21:28

Enfin arrivé à Hurlevent ! J'étais tellement impatient que je n'en ai pas dormi de la nuit... et que je me suis endormi peu avant le petit matin, me réveillant que tard dans la journée.
C'est ainsi que je suis arrivé en fin de journée devant cette magnifique capitale. L'entrée impressionnante décorée de statue m'a donné comme un frisson dans le dos. Je n'avais jamais encore vu cela.
La ville est immense. Je me sentais déjà perdu ici avant même de passer le pont.

Après un moment à me remettre de ces émotions, je suis alors entré dans la ville. Marchant tout en observant les divers bâtiments ornés d'enseignes, j'en conclu que je me trouve dans une zone commerciale. Mon maître m'avait parlé de ces endroits où il s'échangeait de nombreux objets en tout genre.
Cependant, le ciel commençant déjà à s'obscurcir, la plus part étaient en train de fermer. Les passants n'étaient pas aussi nombreux que dans les récits que l'on m'avait raconté.
Je continuais mon chemin, passant de rue en ruelle, traversant un autre pont qui menait à un autre quartier. Jusqu'à ce que je me fasse interpeller par quelqu'un.
C'était une jeune humaine en armure qui me faisait signe et me souriait, m'invitant à m'approcher. Intrigué, je me suis approché et elle m'invita à boire à la taverne.
Après tout pourquoi pas.

Quelques verres plus tard, elle me proposa de me faire visiter la ville. Chose que j'ai accepté volontier.
La nuit était tombée depuis, et marcher dans cette ville éclairées de milles lanternes était assez agréable.

En repassant sur le pont, quelque chose m'intrigua. Ou plutôt quelqu'un. C'était un elfe, visiblement en train de méditer au bord du pont. Mais ce n'était pas cela qui m'intriguait.
Il était différent de ce que je connaissais des elfes. Et d'une couleur vraiment particulière.
Je ne voulais pas le déranger, mais l'humaine ne se gêna pas. Cependant il ne semblait pas très bavard. J'ai tenté de lui poser quelques questions mais il me répondit si vaguement que je n'ai pas voulu insister.

Se faisant tard, l'humaine - qui s'appelait Ariana - m'invita à dormir chez elle. Cette invitation me semblait vraiment très étrange, surtout que l'humaine ne semblait plus dans son état normal depuis un moment. Elle trébuchait beaucoup et tomba même dans les canaux en chemin.
J'ai préféré l'abandonner, profitant d'un moment où elle s'occupait ailleurs. Je marchais rapidement, au cas où elle tenterait de me retrouver quand j'ai manqué de peu de bousculer une humaine et un autre elfe étrange.
Je m'excusais vaguement mais ne pouvait lâcher des yeux l'elfe, vraiment intrigué par son état. Je n'ai pu m'empêcher de lui demander s'il n'était pas malade à cause de son teint gris-bleu des plus étrange à mes yeux.
Je pense que j'ai dû l'amuser par ma question et passer pour un véritable inculte. Mais il était sympathique, et son amie aussi.
Nous avons discuté un bon moment, m'expliquant de nombreuses choses - entre autre ce qu'était un kal'dorei et ce curieux principe de paiement par des pièces dorée, mes catalyseurs.
Mais la nuit avançant, ils me proposèrent de m'accompagner jusqu'à l'auberge pour y dormir, payant pour moi la chambre.



Le lendemain, je me mis en tête de faire ce que m'avait proposé l'humaine et son ami l'elfe bleu-gris... aller à Dalaran pour m'informer sur ce monde.
Mon maître m'en avait parlé et cela pouvait être une excelente idée.
C'est ainsi que j'ai trouvé une petite humaine vraiment très petite qui me proposa de me faire une téléportation gratuitement. Content d'avoir trouvé assez aisément, j'accepta et... qu'elle ne fut pas mon erreur.
Je disparu de Hurlevent pour arriver dans une plaine étrange. Un monstre me sauta dessus et j'eu à peine le temps de me retourner pour envoyer un sort pour le mettre à terre.
Reprenant mon souffle après cette surprise, je vis deux autres elfes bleu-gris ainsi qu'un petit humain assez gras accompagné d'un ours. Et... d'un loup sur deux pattes.
J'en avais vu un sur Hurlevent, et ne voulant pas risquer de me faire menacer comme la veille je préférais ne rien en dire.

Quoi qu'il en soit, étant assez perdu ils me proposèrent un échange. Je les aidais et ils m'accompagneraient jusqu'à la ville la plus proche.
Alors que je les suivais, je les observais pour essayer de les comprendre. L'une d'elle - nommée Vaulga de ce que j'en ai comprit - était assez acariâtre. Difficile d'en sortir quoi que ce soit, ne parlant que d'un ton assez agressif envers tout le monde.
L'autre elfe porte le nom de Shavandriel. Elle semble beaucoup plus gentille et c'est à se demander ce qu'elle fait avec les autres.
Autres que je n'ai pas eu le temps de vraiment connaitre, le loup se sentant mal et le nain nous accompagnant que peu de temps.

Finalement nous sommes repassé par la ville mais intrigué par eux je les ai suivit, faisant un peu plus leur connaissances et discutant. Mais cette Vaulga s'amusait à se moquer de moi, parlant d'orque - ces créatures marines assez grosse - qui seraient volantes dans les rues de Dalaran.
Je ne sais pas pourquoi elle ne m'apprécie pas, peut être mes questions pour mieux les connaitre ? Quoi qu'il en soit, étrangement c'est celle ci qui me proposa son aide pour arriver à Dalaran.
Le soucis principal était qu'il me fallait des runes spéciales pour utiliser les sortilèges de transport de mon maître. Et il ne m'en restait pas une seule.

Se faisant tard, vraiment tard - ILS VIVENT LA NUIT CES ELFES ! - nous sommes finalement allé nous couché.


Mais si ces elfes arrivent à dormir de jour, je fus réveillé après un court sommeil par les lueurs du soleil.
Je les ai attendu un moment, et j'ai fini par en conclure qu'elles allaient dormir jusqu'à la nuit. Je me suis alors décidé à retourner à Hurlevent. J'avais apperçu la veille un petit humain - un nain à ce qu'il parait - avec une sorte d'oiseau qu'il nomme griffon.
Il accepta volontier mon catalyseur doré en échange du griffon pour la journée et je suis retourné assez rapidement en ville.

Alors que je cherchais où je pourrais trouver de telles runes ici, je me suis un peu perdu et j'ai fini vers le port de la ville. Lieu où j'ai recroisé à nouveau l'humaine folle de mon précédent passage !
J'ai difficilement - et avec de l'aide - réussi à la faire partir. Celle ci semblait furibonde mais cela ne m'inquiéta pas plus ue cela.
Les personnes qui m'avaient aidé étaient très gentilles et l'une d'elle était une changeforme. Elle accepta ma demande de voir cela en action alors que je prenais des notes et faisait quelques croquis.
Je les ai laissé ensuite, ayant eux mêmes a faire et moi de même.

Me retrouvant à nouveau seul dans les ruelles de la ville, la folle me retomba dessus. Elle n'avait pas du tout aimé ce qu'il s'était passé et me sauta dessus, me frappant et me faisant tomber à terre.
Je n'ai aucune idée précise de ce qu'il s'est passé ensuite. J'ai perdu connaissance sous le coup à la tête et je me suis réveillé plus tard dans une infirmerie, un humain penché sur moi.
Il me soigna puis me demanda si je voulais "porter plainte". Quelle étrange coutume. Il m'expliqua que cela aurait pour effet d'enfermer cette personne. Aussi folle et agressive qu'elle puisse être, je ne peux imaginer enfermer qui que ce soit tel un animal.
Je demanda à ce qu'elle ne puisse plus m'approcher, rien de plus. Et j'ai pu partir.
Ayant besoin de me changer un peu les idées, et passant devant une auberge, je m'y suis arrêté pour boire un verre.
J'ai dû encore passer pour un ignorant dans ce lieu. J'ai rencontré une "quel'dorei" - il ressemble beaucoup au terme "kal'dorei" d'ailleurs - qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à un véritable elfe. Pas ces faux elfes bleu-gris.
Encore moins à ces "draenei" qui sont bleu mais n'ont pas d'oreilles d'elfe.
Et on m'a rendu mon catalyseur dorée. Soit disant que c'était trop pour échanger contre quelques verres. Pourtant mon maître en possédait tellement que je n'ai pas pu en emporter plus qu'une bonne dizaine.

Fatigué par tout cela et craignant pour ma sécurité dans cette ville, je suis alors reparti à dos de griffon. Après un moment de réflexion, je me suis décidé à retourner dans la ville naine pour retrouver les deux elfes. Après tout, l'une d'elle voulait m'aider. Et voyager avec des elfes bleu-gris pourrait être intéressant.
Quand je suis arrivé, elle dormaient encore. J'avais vu juste. Mais d'ailleurs, j'ai fait ce voyage en un seul jour ? Où une nuit s'est-elle passé entre temps ?
J'ai comme un doute. Quoi qu'il en soit, je vais les attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Hermoni
Gardien
avatar

Personnages :
Hermoni
Lucif
Anh'Sindor
Personnages secondaires :
Cats'Tays
Messages : 14740

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   Ven 12 Juin - 1:39

*Une grande bavure surplombe le paragraphe qui suis*

Nouveau "jour", nouveaux soucis. Il semblerait que le monde extérieur ne soit emplit que de problèmes.
Alors que j'écrivais mon journal de voyage, l'une des elfes - celle gentille - me fit sursauter (en atteste cette tache plus haut). Elle fut évidement étonnée du bandage sur ma tête et je fus obligé de lui expliquer mon passage en ville, ainsi que de ma décision de les suivre.
Les compagnons de l'elfe n'étant pas présent pour une raison qui m'échappait - et qui me confirmait que j'avais du au moins passer plus d'une journée en ville - donc j'ai proposé d'étudier les cartes.
Si les autres étaient d'accord, j'irais bien voir Theramore, la fameuse ville de l'Archimage Jaina.... Archimage detestée de mon maître.
De ce que j'en sais, elle semblerait detester les elfes semblables à mon maître. Mais il ne m'a jamais expliqué les raisons exactes. Quoi qu'il en soit, cette visite pourrait être instructive.

Alors que nous essayions de trouver cette ville sur mes diverses cartes, j'entendis soudain une voix familière. La folle ! Elle avait réussi à me suivre jusqu'ici malgré l'interdiction par les gardes de Hurlevent de m'approcher à nouveau !
J'ai tenté de prévenir l'elfe de rester sur ses gardes. J'ai tenté de lui dire en langue elfique mais elle ne semblait même pas la comprendre. Vraiment étrange maintenant que j'y ressonge. Il faudra que j'éclaircisse ce mystère.
Mais elle tenta de l'aider. Agacé, j'ai préferé sortir de l'auberge. Elle verrait bien comment est cette humaine folle à lier.

J'ai attendu dehors, continuant d'étudier en vain mes cartes quand elles sortirent toutes les deux.... me demandant des excuses ! A moi ! Je me suis fait suivre, espionner, poursuivre, agressé et encore suivre et je devrais m'excuser ?!
Je me suis retourné et j'ai envoyé un sortilège, pensant envoyer voler au loin l'humaine. Sauf que je n'avais pas vu l'elfe juste entre nous deux.
J'ai pu juste à temps diminuer l'afflux d'énergie manaïque de mon sort, ne pouvant l'annuler, diminuant la puissance de celui ci. Mais l'elfe fut touchée quand même.

C'est difficilement que j'ai réussi à faire partir la folle. Mais l'elfe semblait m'en vouloir. Elle était aussi fatiguée et devait se reposer, ce que j'encouragea avant de lui annoncer que finalement cela n'était pas vraiment une bonne idée que je vienne avec eux.
Bizarrement, elle tenta de me dissuader de partir seul. Pourquoi ? Aucune idée. Surtout qu'elle m'avait reproché mon caractère peu avant. Caractère soit disant indigne d'un archimage.
Mon maître était reconnu archimage, et il lui arrivait souvent de laisser ses émotions le diriger. Et pourtant je ne l'avais jamais vu faire d'erreur. Jamais.
Il disait que laisser sa colère l'envahir lui permettait d'améliorer la puissance de ses sortilèges.
Mais il n'a jamais eu le temps de m'en dire plus. Quoi qu'il en soit, pourquoi devrais-je ne pas suivre ses enseignements ? Mais... je dois avouer que l'elfe avait raison. Je l'avais attaqué en suivant ma colère, celle ci m'ayant aveuglé en voulant me protéger de cette humain.

Je vais y réfléchir, en attendant... je vais retourner à ces cartes. Quoi qu'il arrive, j'irais à Theramore puis à Dalaran par mes propres moyens. Et un jour... à Lune d'Argent.
Revenir en haut Aller en bas
Hermoni
Gardien
avatar

Personnages :
Hermoni
Lucif
Anh'Sindor
Personnages secondaires :
Cats'Tays
Messages : 14740

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   Sam 13 Juin - 3:43

Nouveau jour et.... ces elfes dorment encore ! Quel ennui. J'ai passé la journée à étudier les cartes. J'étais déjà fatigué quand enfin elles furent debout.
J'avais finalement décidé de rester avec elles pour le moment.
Alors que nous discutions avec Vaulga pour savoir la suite, Shavandriel commença à évoquer ce qu'il s'était passé la veille. Ne voulant pas repartir dans ces histoires, je les ai pressé de partir.
Mais c'était sans compter cette dingue de Vaulga qui voulu absolument essayer de tuer ce fameux monstre du lac du Loch.

Soit... pourquoi pas... mais quel echec ! Je n'ai rien eu pour ma part, étant resté en hauteur pour bombarder le monstre de sortilège. Mais celle ci avait plongé à l'eau et se fit renvoyer de manière si brutale qu'elle fut blessée de manière assez importante.
Shavandriel fit de son mieux pour la remettre sur pied et nous sommes retourné en ville. Mais je voyais bien que Vaulga n'allait pas bien.
Ayant une idée en tête mais me doutant que l'autre ne serait surement pas d'accord, j'ai tenté de l'envoyer plus loin, prétextant avoir besoin d'alcool. Mais celle ci refusant de bouger... et Vaulga devenant vraiment étrange, j'ignorais Shavandriel et assomma d'un sort Vaulga.
Tentant de rassurer l'idiote qui ne pigeait rien, j'ai pu alors me servir de mes sortilèges pour transférer de ma propre énergie à Vaulga. J'en étais affaiblit mais comme nous avions juste prévu d'aller à Hurlevent j'aurais tout le loisir de me remettre.
Et pour Vaulga, une simple explication comme quoi elle s'était senti mal suffirait.

Mais c'était sans compter sur Shavandriel qui, ne comprenant visiblement rien à rien, vendit la mèche à Vaulga à peine réveillé qui commença à me menacer de sa lame. Cela m'apprendra à vouloir aider les gens...
Sous la menace de la lame, nous sommes allé trouver des griffons et nous nous sommes envolé.
En chemin j'ai tenté en vain d'expliquer à Shavandriel ce que j'avais fait, lui reprochant de ne pas avoir joué le jeu.

Arrivé enfin en ville, elles voulurent aller trouver une bibliothèque. Je croyais pourtant que nous venions pour trouver un navire !
Ne me demandez pas comment, mais elles avaient visiblement le droit d'accéder aux bibliothèques du chateau - magnifique chateau au passage si j'oublie l'humain bizarre à la queue de cheval qui me regardait d'un air assez mauvais.
Profitant d'un moment d'innatention des deux autres, j'en ai profité pour filer et aller au port.
Le temps de trouver le chemin, elles m'avaient déjà devancé et m'attendait sur place, me traitant au passage d'idiot. Imbéciles d'elfes.
OUI ! Imbéciles ! Car j'appris en même temps qu'elles avaient dérobé des ouvrages à la bibliothèque !
Refusant catégoriquement de continuer à les suivre après cela, je suis parti. Mais un garde me tomba dessus alors que je descendais vers le port. Je n'ai presque rien comprit, étant extrêmement fatigué à ce moment là.
Il m'accusait du vol je crois... Et d'être un worgen ?!

Je ne me souviens plus de ce qu'il s'est passé exactement à ce moment là. Je crois que je me suis laissé emporté par mon énervement, que ma magie a explosé et puis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Hermoni
Gardien
avatar

Personnages :
Hermoni
Lucif
Anh'Sindor
Personnages secondaires :
Cats'Tays
Messages : 14740

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   Mer 17 Juin - 16:50

Que s'était-il passé exactement ? Je n'en ai aucun souvenir. Je me suis réveillé dans un lit, les elfes étaient là. Et Vaulga toujours aussi mauvaise à ses manières de me réveiller.
Elles m'ont préssé pour sortir de la ville, sans m'expliquer immédiatement pourquoi. Mais une fois dehors elles m'accusèrent de meutre. J'aurais soit disant tué un garde.
De ce dont je me souvienne, c'était elles qui avaient des soucis. Je refuse d'accorder la moindre valeur à ces accusations.

Quoi qu'il en soit, Vaulga me tendit un livre volé pour l'étudier. Il y aurait des runes dans des mines. D'accord, pourquoi pas. Biensur.
Je préfère ne rien dire, sachant qu'elles ne me laisseront pas en paix. Qu'ai-je dont fait pour mériter cela ? Je ne cherchais qu'à découvrir le monde et je me retrouve presque prisonnier de ces elfes, accusé de meutre.
Elles cherchent quelque chose qui m'échappe et se servent de moi. Je l'ai très bien comprit. Sinon pourquoi Shavandriel resterait alors qu'elle m'envoit des regards accusateurs presque assassins eux même ?

Cette histoire est plus qu'étrange. Ma magie aurait-elle à nouveau échappé à mon contrôle malgré moi ? Je ne me souviens vraiment de rien. Mais de là à avoir tué un garde sans le savoir ?

Je préfère oublier ceci pour le moment. Surtout que nous sommes désormais dans un lieu hostile.
Vaulga elle même semble effrayée. Elle se cache, mais je le vois. Je le sens grâce aux auras. La sienne est tremblante et a changé de "couleur". Je ne suis même pas certain qu'elle ai remarqué la couverture que j'ai posé silencieusement à coté d'elle avant de repartir écrire ce journal dans mon coin.
Impossible de dormir ici.
Nous nous sommes retrouvé dans des mines. Après un long voyage dans ce qui s'appelle la Marche de l'Ouest. Quel endroit désolé par ailleurs. Beaucoup de vagabonds visiblement désespérés, mais je ne peux rien pour eux. Nous sommes passé rapidement.
Mais durant ce voyage, quelque chose m'interpelle. Autant pour Vaulga cela ne m'étonne pas, mais Shavandriel... elle me regarde étrangement depuis mon réveil, m'accusant de meutre, m'appellant "assassin"... pourtant elle ne rechigne pas à tuer la moindre créature sur notre chemin ou même la drôle de créature humanoide qui avait une prime sur sa tête.
En quoi celles ci mériteraient la mort plus que d'autre ?

Encore un point à éclaircir. A moins que ce ne soit que le fait qu'elle ne m'aime pas du tout.
Tout à l'heure dans la mine je suis tombé malencontreusement. Mon bras me faisait vraiment mal, je me demande si je ne me suis pas cassé quelque chose. Mais à part un simple bandage inutile elle ne m'a pas aidé.
Heureusement que j'ai encore en mémoire un sortilège d'anesthésie de mon maître. Je n'ai plus mal, mais je ne suis toujours pas soigné. Et je ne peux pas retourner en ville.
Coincé avec ces elfes dans une mines où nous avons dû anéantir des créatures de la nécromancie et où elles ont tué des humains dont je n'ai aucune idée de la raison pour laquelle ils étaient ici.

Et je serais l'assassin parmit elles ? Quelle blague.
Je vais étudier ce livre. Je n'arriverais pas à dormir ce soir. Peut être trouverais-je quelque chose qui m'aidera.

Revenir en haut Aller en bas
Hermoni
Gardien
avatar

Personnages :
Hermoni
Lucif
Anh'Sindor
Personnages secondaires :
Cats'Tays
Messages : 14740

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   Dim 21 Juin - 1:45

*l'écriture qui suit semble hésitante et de plus en plus difficile à déchiffrer*
Me revoila à nouveau dans un lit. Encore une fois je ne me souviens pas exactement de tout... Je souffre le martyr, mon bras me fait terriblement mal et je sens que quelqeu chose ne va pas.
Je n'ose pas y toucher, encore moins le bouger. Et je me sens si faible.
La douleur m'a réveillé, et j'ai entendu une voix semblant venir de si loin.
Que s'est-il passé encore ? Si je me souviens bien, nous étions dans une mine à la recherche de runes. Je sais que je n'y croyais pas et que je suivais ces elfes pour tenter de gagner du temps, tenter de trouver un moyen pour qu'elles me laissent. J'ai très bien comprit qu'elles avaient besoin de moi et des runes... Elles veulent une téléportation. Mais pourquoi moi ?
Je croyais que les autres mages pouvaient aussi. Je n'y comprends rien en fait.
Et cette mine... elle m'a semblé si étrange. Ai-je rêvé ? Déliré à cause de la fièvre ? J'étais très mal en point, et cela a empiré à partir du moment où la douleur s'est réveillée. Mes souvenirs sont si étranges que je me demande si je devrais l'écrire ici.
Après tout, cela ne devait être qu'un délire pour imaginer un navire dans une mine. Avec un worgen et un murloc ainsi que des ogres.
La fièvre m'a fait imaginer tout ceci avec ce que j'ai vu récement.

Je me sens de plus en plus faible... je sens que ces mots seront les derniers que j'écrirais. Alors... à celui qui les lira, je vous demande de faire parvenir ce journal ainsi que mes carnets de note à Celaraan Thalah'nar. Je sais que les sin'dorei ne sont pas apprécié par cette "Alliance", mais pour moi il était comme un frère.
Al diel shala...
*les quelques phrases qui suivent ensuite sont écrites difficilement et en thalassien*
Revenir en haut Aller en bas
Hermoni
Gardien
avatar

Personnages :
Hermoni
Lucif
Anh'Sindor
Personnages secondaires :
Cats'Tays
Messages : 14740

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   Mar 23 Juin - 1:33

Ce monde est fou ! COMPLETEMENT FOU !
Cela peut résumer complètement cette journée !

Oui, je suis encore en vie, par un grand miracle. Je pensais ma fin proche et je me suis réveillé soigné. Une humaine avait prit soin de moi pour une raison qui m'était inconnu.
Mais la suite est le plus étrange.
Que s'est-il passé exactement pour qu'elle change de réaction aussi vite ? Elle était gentille et aimable, m'aidant à me remettre. Et puis d'un coup, alors que nous discutions, elle change et m'assomme.
Elle m'a attaché et m'a questionné, me demandant mon nom, qui était mon maitre et d'autres choses.
Puis elle m'a enfermé...

Je n'ai aucune idée de combien de temps elle m'a tenu enfermé, m'ayant accusé de traitrise et menacé d'execution.
Mais bizarrement, elle est revenu, m'expliquant qu'elle allait garder un oeil sur moi et trouver ces elfes. C'est à cause d'elle si j'ai tout ces ennuis. Je n'ai rien fait moi. Ce n'est pas moi qui ai volé ces livres, ni moi qui ai tué ce garde.
Ma magie a peut être explosé, même si je n'y crois pas vraiment, j'étais épuisé. Mais même si c'était arrivé je n'ai jamais tué personne. Au pire blessé.
Alors... je sais maintenant, c'est ces elfes. Elles ont tué le garde, m'ont accusé du vol et maintenant tout retombe sur moi.

C'est cela, cela ne peut être que cela. Mais allez faire comprendre à cette humaine qui se dit "paladin" et qui se moque de mon titre. Est ce de ma faute si parfois ma magie m'échappe ? J'ai une trop grande puissance en moi. C'est cela qui fait de moi un Archimage. Je n'ai simplement pas pu finaliser ma maîtrise.
Elle se moquait de moi cette paladin, et elle voulait me faire croire des foutaises telles que les sin'dorei seraient tous coupables des erreurs de certains, mais que par contre les kal'dorei il faudrait rien leur dire pour une raison qui m'échappe.
Donc si des sin'dorei font quelque chose de mal, ils sont tous corrompu. Si des kal'dorei font quelque chose de mal, il faut rien leur dire car c'est des alliés des humains.
Foutaise !
Elle a profité de ma faiblesse pour essayer de confondre mon esprit. Mais maintenant tout est clair. Et si ma magie a explosé en la repoussant c'était pour me défendre.
Donc la dernière fois pour le garde, c'était pour me défendre. Voila ! J'ai compris maintenant !
Mon maître avait raison ! La magie ne m'échappe pas involontairement. Elle me protège !

Il faut que je parte au plus vite d'ici. J'ai réussi à m'enfuir par chance. J'ai croisé un prêtre qui est parti l'aider. Je ne suis pas un monstre tout de même. Je ne veux pas la tuer, juste qu'elle me laisse.
Au moins je ne suis pas suivit pour le moment, je le sens aux auras. La sienne était particulière, donc je la reconnaitrais immédiatement.
Je dois prendre ce tram puis trouver un mage qui pourra m'aider pour ces runes. Pourquoi n'y ai je pas songé immédiatement ?

La bonne chose dans toute cette histoire, c'est que je suis à nouveau relativement en forme et j'ai pu récupérer mes affaires. Merci mon maître de m'avoir appris à invoquer mes effets personnels.
Revenir en haut Aller en bas
Hermoni
Gardien
avatar

Personnages :
Hermoni
Lucif
Anh'Sindor
Personnages secondaires :
Cats'Tays
Messages : 14740

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   Sam 27 Juin - 3:37

J'essaye de comprendre comment fonctionne ce "monde" qui est si différent de ce que j'ai pu connaître chez mon maître. Mais visiblement cela se révèle plus hardu que je ne l'aurais cru.

Le prêtre que j'ai croisé fait parti de ce que je n'arrive pas à saisir. Alors que j'attendais sur le quai du Tram, je l'ai vu arriver en courant, montant de justesse.
Il voulait m'aider de ce qu'il disait. Et il semblerait qu'il l'ai vraiment fait.
Il avait soigné l'humaine que j'avais blessé malgré moi, et maintenant disait vouloir m'assister. Il m'a proposé de m'héberger temporairement et d'essayer de vraiment comprendre ce qu'il se passait. Selon lui la "Lumière" le guidait et elle ne l'aurait pas ammené ici par hasard.
N'ayant pas d'autre solution dans l'immédiat, j'ai accepté biensur. Et une fois chez lui, il est reparti presque immédiatement pour retrouver l'humaine. Celle ci voulait retrouver les kal'dorei, donc il les suivrait et aviserait.

J'attends donc d'en savoir plus, mais j'ai bien compris qu'elles profitaient de moi.

---

La journée a été longue, très longue. Je n'avais pas grand chose à faire si ce n'était étudier le grimmoire de mon maître. Il y avait probablement quelque chose qui devrait m'aider là dedans.
C'est ce que j'ai donc fait en attendant le retour du prêtre. Mais ces créatures étant nocturne, je m'attendais à ce qu'il n'arrive qu'au petit matin.

Pendant ce temps lui il les a suivit. Il m'a raconté ça quand je l'ai revu.
L'humaine serait paladin, enfin "ex-paladin" de ce qu'il en dit car elle aurait été radiée. Et les deux kal'dorei affirmeraient n'avoir rien volé ni tué le garde. Foutaises ! Elles ne l'avoueront jamais et tenteront de me faire porter le chapeau.
En tout cas, je sais que ce n'est pas moi ! Ils ont vu l'ancien maître de l'humaine qui leur a dit qu'ils n'avaient connaissances que d'un garde qui serait tombé et tué par la chute.
Etrange... qu'on-t-elles fait quand je me suis évanoui ?

Je crois que je vais préférer oublier ce garde. Je n'ai aucune idée de ce qu'il s'est passé. On m'accuse de l'avoir tué par magie, ils affirment qu'il est mort par une chute et même si je crois me souvenir avoir eu ma magie hors de contrôle un instant, jamais je n'aurais tué. C'était déjà arrivé, plus d'une fois. Mais les arcanes ne faisaient que repousser violement tout autour de moi...
Autour de moi... serait-ce vraiment possible ?
Il faut que j'aille voir par moi même, mais c'est risqué avec les autres.

Le prêtre est reparti... si je fais vite il n'en saura rien. Il est gentil. Etrangement gentil. Cela cache-t-il quelque chose aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le journal de voyage d'Alistair Thalah'nar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DÉMYSTIFIER
» Les gens du voyage
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les aventuriers de l'Aile d'Argent :: Récits-